Grève de quatre jours dans les CPE du Bas-Saint-laurent

CPE

Les 475 travailleuses et travailleurs de CPE du Bas-Saint-Laurent sont en grève jusqu’à jeudi.

Ces quatre journées de grève sont les dernières d’un mandat de dix jours qui avait été adopté par les syndiqués au début de l’automne.

Par la suite, le mouvement pourrait prendre de l’ampleur, puisque les syndicats organiseront des scrutins dans les prochains jours sur le possible déclenchement d’une grève générale illimitée.

Les négociations ont pris fin vendredi avec le gouvernement.

Selon la présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent — CSN, Nancy Legendre, le gouvernement refuse d’offrir un rattrapage salarial. « Nous reconnaissons que le gouvernement a fait un effort pour améliorer le salaire des éducatrices qualifiées, mais pour plusieurs autres titres d’emploi, il n’offre rien de plus que ce qu’il a donné à l’ensemble de la fonction publique. Ce n’est pas ça, un rattrapage », indique-t-elle dans un communiqué.

Le salaire est d’ailleurs la principale question en litige. Les travailleuses et les travailleurs en CPE réclament également davantage de soutien pour les enfants à besoins particuliers, le respect des ratios d’enfants par éducateur ou éducatrice, ainsi que des mesures pour éviter la surcharge de travail.