Harold Lebel à demi-satisfait du projet de maison des ainés de la CAQ

Harold LeBel 2019

Harold Lebel accueille positivement mais avec certaines réserves le projet de construction des maisons des ainés du gouvernement de la CAQ.

Le député de Rimouski est satisfait de l'annonce de la création de 2 600 nouvelles places dans ce type d'hébergement nouveau concept.

Il s'interroge toutefois sur le nombre réel de places qui seront accessibles au Bas-Saint-Laurent.

« 30 maisons des ainés ça veut dire quoi pour le Bas-Saint-Laurent, une ou deux maisons ? Mettons qu'il y a une maison des ainés à Rimouski et une autre à Matane ou Rivière-du-Loup, ça ne comblera certainement pas les besoins des ainés du Bas-Saint-Laurent. »

Harold Lebel, député de Rimouski et porte-parole officiel du PQ pour les ainés

Il ajoute que les maisons ne règleront rien en ce qui concerne les ainés qui désirent demeurer en milieu rural.

Québec prévoit également investir pour améliorer et rénover 2 500 places déjà existantes en CHSLD. 

Par ailleurs, Harold Lebel est convaincu qu'il faut obligatoirement  améliorer les conditions de travail et les salaires des travailleurs qui s'occupent des ainés.

« C'est correct d'investir autant (2,4 milliards) dans le béton mais je continue à dire qu'il faut s'occuper des gens qui prennent soin de nos ainés soit les préposés aux bénéficiaires et infirmières. Il faudra travailler et investir dans les conditions de travail de ce monde-là et pour eux, je continue la lutte. »