La SQ enquête sur des menaces contre Pascal Bérubé

Le chef intérimaire du Parti Québécois (PQ) et député de Matane-Matapédia vient en aide financièrement à trois organismes de dépannage alimentaire de sa circonscription.

Le chef par intérim du Parti Québécois (PQ) et député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a porté plainte à la Sûreté du Québec après avoir reçu des menaces sur Twitter.

Un internaute a écrit que « lui et sa conjointe ne pourront plus marcher dans les rues bientôt ». L'individu en question se fait appeler Lys Patriote sur les réseaux sociaux.

Pascal Bérubé prend très au sérieux ce genre de message, d'autant plus qu'il implique sa conjointe, l'animatrice Annie-Soleil Proteau.

« Là on vient d’embarquer ma conjointe là-dedans et je vois rouge. Je peux encaisser bien des choses, mais là j’ai demandé conseil et la Sûreté du Québec m’a déjà répondu qu’elle allait enquêter sur cet individu. »

Pascal Bérubé, chef par intérim du Parti Québécois et député de Matane-Matapédia

François Legault a aussi fait l'objet de menaces, la semaine dernière. La SQ a rencontré deux hommes de 59 et 65 ans qui affirmaient vouloir s'en prendre au premier ministre.

M. Legault a d'ailleurs dénoncé les menaces envers Pascal Bérubé via twitter cet avant-midi. Il écrit : «Ces menaces sont totalement inacceptables et doivent être dénoncées haut et fort. Nous pouvons débattre sereinement, mais les propos haineux et violents n’ont pas leur place dans notre démocratie et ne doivent pas être tolérés.»

La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, abonde dans le même sens.

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher et Gabriel Le Marquand Perreault, journalistes Bell Média)