Le maire de Rimouski réagit aux propos de Virginie Proulx

Capture d'écran du point de presse du maire de Rimouski Marc Parent.

Marc Parent s’est défendu de s’être prononcé en faveur de la levée des contrôles routiers sans consulter les membres du conseil municipal.

La conseillère du district du Bic a accusé le maire de Rimouski de ne pas avoir discuté de cet enjeu avec les élus avant d’énoncer publiquement sa position. Virginie Proulx a affirmé sur sa page Facebook, mercredi, être en désaccord avec le maire et se ranger derrière la Table régionale des élus (TREMBSL) qui demande de retarder la réouverture du Bas-Saint-Laurent.

Questionné à ce sujet lors de son point de presse hebdomadaire, Marc Parent a nié ne pas avoir consulté les membres du conseil. Il indique l’avoir fait avant une rencontre avec la TREMBSL.

« Ma position, je la véhicule depuis plusieurs semaines, et jamais un membre du conseil municipal ne m’a fait part du fait qu’il était en désaccord avec cette position-là. »

Marc Parent, maire de Rimouski

La levée des contrôles routiers a créé une certaine polarisation sur les réseaux sociaux. Marc Parent a également été la cible de nombreux commentaires négatifs en lien avec sa position. « Je préconise le respect et je ne vous cacherai pas que c’est toujours difficile de voir ces attaques personnelles là. »