Les policiers seront très présents lors de la semaine de relâche.

genevieve guilbault

Les policiers de la Sûreté du Québec seront mobilisés pour faire respecter les consignes sanitaires pendant la semaine de relâche.

Québec leur demandera d'avoir à l'oeil les commerces, les chalets, les sentiers de motoneiges et autres secteurs touristiques.

L'opération qui commencera le 26 février représente 15 000 heures de travail pour les policiers.

La vice-première ministre Geneviève Guilbault rappelle que les rassemblements sont toujours interdits.

« Il y a des règles qui sont en place, on demande aux gens de les respecter. On va s'assurer du respect de ses règles là, de la bulle familiale parce que c'est ça le message quoi que vous fassiez, restez dans votre bulle familiale. »

Geneviève Guilbault, ministre de la Sécurité publique

Par ailleurs, la région de Québec doit se résigner à rester en zone rouge pour encore au moins 3 semaines.

La situation est toujours trop fragile dans les hôpitaux pour basculer en zone orange, malgré la moyenne quotidienne des cas positifs qui est sous la barre des 50 dans la grande région de Québec.