Levée des contrôles routiers: Marc Parent remporte son pari

Barrage routier à La Pocatière

Le maire de Rimouski appuie les recommandations de la Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent qui visent à limiter les déplacements malgré la levée des contrôles routiers prévue lundi.

Marc Parent avait affirmé être favorable à la réouverture de la région, contrairement à plusieurs élus, notamment au sein même du conseil municipal et de la Table régionale des élus.

La Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent a également fait part de ses préoccupations au gouvernement Legault, qui n'est pas revenu sur sa décision. Le Directeur de la santé publique, le Dr Sylvain Leduc, a donc demandé la collaboration de la population afin de limiter les déplacements uniquement à ceux qui sont essentiels. La Sûreté du Québec pourra toujours assurer un certain contrôle des déplacements sans la présence physique d’un barrage.

Il est recommandé pour les visiteurs d’observer une quarantaine volontaire de 14 jours.

Marc Parent s'est dit en accord avec ces mesures, qui permettront de limiter la propagation de la COVID-19 malgré l'absence de barrages policiers.

« J’ai toujours jugé qu’il était nécessaire de déconfiner progressivement. La levée des barrages, réalisant que les gens doivent quand même avoir une raison de venir sur le territoire fait partie de cette stratégie-là de déconfiner progressivement la région. »

Marc Parent, maire de Rimouski

Le maire se veut toutefois rassurant, alors qu’une certaine crainte se fait sentir chez les citoyens. « On ne verra pas une recrudescence monstre de personnes qui arrivent sur le territoire, pense-t-il. Ils n’ont pas nécessairement d’endroits pour manger, il sera difficile de se loger et ils doivent respecter les règles de distanciation physique. »