Pêche à l'éperlan: l'accès à la banquise sera fermé mardi

Cabane de pêche sur la banquise.

L’Association des pêcheurs d’éperlan de la rivière Rimouski (APERR) fermera temporairement l’accès à la banquise par mesure de sécurité à compter de mardi midi.

En raison des conditions météorologiques, la banquise pourrait être fragilisée ou se rompre.

Selon le président de l’APERR, Gaston Dionne, la banquise est suffisamment épaisse pour permettre la pêche à pied, mais le pont de glace ne s’est pas formé cet hiver.

« On n’a pas le pont de glace qui retient la banquise à l’île Saint-Barnabé à cause des dernières marées, qui ont entraîné des courants forts, des vents et des températures moins froides. Ça fait que quand on a des vents du Nord-Est à 50 km/h et des marées à presque 12 pieds comme c’est annoncé pour demain après-midi, il n’y a rien pour protéger la banquise. »

Gaston Dionne, président de l’APERR

La situation sera réévaluée mercredi en avant-midi.

Gaston Dionne souligne par ailleurs qu’il faut oublier l’installation des cabanes pour cette année. Les conditions ne permettront pas aux membres de mettre leur abri sur la banquise avant la fin de la saison. « Pour pouvoir mettre les cabanes, ça prend la banquise et le pont de glace, mais on n’a jamais eu les deux en même temps, précise-t-il. Pour cette année, c’est peine perdue, le système est trop fragile. Même après la semaine prochaine, il est prévu un redoux pour la fin février, alors le pont de glace ne pourra pas se bâtir. »

Bien que la pêche se déroule uniquement à pied, le président de l’APERR indique que les activités se déroulent très bien, alors que de nombreux pêcheurs, marcheurs et paraskieurs se côtoient sur la banquise.