Recherche pour le maintien à domicile des ainés au Bas-Saint-Laurent

Aines

La recherche développera les bonnes pratiques afin que les personnes âgées résident le plus longtemps possible dans leurs résidences avec le plus d'autonomie possible.

En collaboration avec le CISSS, l'UQAR mènera les recherches.

Pour la présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo, la qualité de vie des personnes âgées doit être la base importante.

Ce qui fait qu'un ainé peut rester à son domicile, c'est son bienêtre, un sentiment de sécurité, un logement adapté, c'est des loisirs adaptés. Ça va faire la différence entre je quitte mon village parce que je ne me sens pas bien, versus, je me sens soutenu, je veux rester chez nous.

Isabelle Malo, présidente directrice générale du CISSS

25 % de la population du Bas-Saint-Laurent est âgée de 65 ans et plus dans la région. Cette proportion pourrait augmenter à 36 % avant 2041.

Les retombés de cette recherche pourra être exploiter à la grandeur du Québec et du Canada.

Partenaires du projet :

Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent

Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent(CRDBSL)

Harold LeBel, Député de Rimouski

Table de concertation des aînés du Bas-Saint-Laurent(TCABSL)

Table régionale des élu(e)s municipaux du Bas-Saint-Laurent(TREMBSL)

Université du Québec à Rimouski (UQAR)

Le projet est aidé financièrement par la fondation Mirella & Lino Saputo.