Séquestration à Sainte-Angèle-de-Mérici: Marie-Jeanne Côté subit son enquête sur remise en liberté

Palais de justice de Rimouski

On saura jeudi prochain si Marie-Jeanne Côté, accusée dans un dossier de séquestration à Sainte-Angèle-de-Mérici, sera remise en liberté.

Après avoir dévoilé une partie de la preuve, dont nous ne pouvons dévoiler les détails en raison d'un interdit de publication, la Couronne a suggéré que l'accusée demeure détenue en attendant la suite des procédures.

La Défense soutient plutôt qu'elle devrait retrouver sa liberté.

Au terme de l'enquête sous caution vendredi au palais de justice de Rimouski, la juge Andrée St-Pierre rendra sa décision dans une semaine.

Marie-Jeanne Côté, 57 ans, et son conjoint Guy Boileau, 58 ans, ont été arrêtés le 22 septembre à leur domicile de Trois-Rivières dans un dossier de séquestration, d'extorsion, de menaces et de négligence criminelle pour des événements qui se seraient produits entre 2013 et 2014 à Sainte-Angèle-de-Mérici. Les gestes qui leur sont reprochés auraient été commis envers une personne vulnérable alors d’âge adulte.

Guy Boileau a été libéré en attendant la suite des procédures et sera de retour devant le tribunal le 26 octobre.

Le couple est également accusé dans un second dossier d’avoir séquestré deux personnes âgées dans le sous-sol de leur demeure à Trois-Rivières entre 2014 et 2018.