Succès pour les cliniques de vaccination sans rendez-vous

Vaccination

Les 450 vaccins d’AstraZeneca disponibles pour la deuxième dose sans rendez-vous à Rimouski ont trouvé preneur en quelques heures seulement hier.

Le scénario est semblable pour les doses offertes ce matin dans La Matapédia, La Matanie et La Mitis où les coupons de vaccination ont été distribués comme des petits pains chauds.

Comme 15 000 premières doses d’AstraZeneca ont été injectées au Bas-Saint-Laurent, le CISSS s’attend à recevoir le même nombre pour administrer la deuxième dose.

Le porte-parole, Gilles Turmel, confirme que de nouveaux arrivages permettent l’ouverture d’ici la fin de la journée de 4 000 nouvelles plages horaires pour la prise de rendez-vous sur ClicSanté. Il n’exclut pas la possibilité que de nouvelles cliniques sans rendez-vous s’ajoutent éventuellement.

Les 18-30 ans plus difficiles à rejoindre

La campagne de vaccination se déroule bien pour les 12-17 ans et pour les 34 ans et plus. Mais selon le CISSS, la catégorie de 18-30 tire encore de l’arrière, sans toutefois se trouver dans une situation « dramatique », explique Gilles Turmel.

L’organisation doit encore convaincre 2000 personnes de se faire vacciner pour atteindre l’objectif de 75 % dans cette tranche d’âge.

Sans dévoiler la stratégie qui sera mise en place, le porte-parole mentionne qu’une nouvelle manière de faire permettra de rejoindre plus facilement les jeunes. « On va aller où les jeunes sont », mentionne-t-il.