Transition énergétique : le pari gagné du centre communautaire de Saint-Valérien

Centre communautaire de Saint-Valérien

Avec son système de chauffage aux granules, l’élimination de la vaisselle jetable dans la cuisine et l’utilisation de matériaux de bois, le centre communautaire de Saint-Valérien est un modèle de transition énergétique et de développement durable.

L’idée a germé en 2014. La Municipalité a fait l’acquisition de l’ancienne église pour la transformer en un centre communautaire qui respecterait à tous les niveaux le plan de développement durable défini par les élus. Le projet a pris forme en 2018.

Centre communautaire de Saint-Valérien

Maude Parent, Noovo Info

Selon le maire, Robert Savoie, les rapports de transition énergétique ne sont pas encore terminés, mais il estime que la conversion du chauffage de l’édifice aux granules réduira les coûts de 30 à 40 %. Le système ne requiert pas de travaux de maintenance supplémentaire.

50 tonnes de granules de bois remplacent l’équivalent de 30 000 litres de mazout par année, explique M. Savoie en pointant le réservoir cylindrique qui contient la matière, situé à l’arrière de l’ancienne église.

« C’est comme un poêle à bois, mais au lieu de mettre de grosses bûches dedans, tu mets des granules.  Les petits granules ont environ 4 % d’humidité. Une bûche de bois que tu mets dans ton foyer, si elle a été séchée pendant un an, va avoir à peu près 30 % d’humidité. Donc pour le même effet calorifique, tu as besoin de l’équivalent de sept fois plus de volume de bûches de bois pour la même quantité d’énergie qui va me sortir avec ça ici. »

Robert Savoie, maire de Saint-Valérien

Réservoir de granules de bois derrière le centre communautaire de Saint-Valérien

Maude Parent, Noovo Info | Système de chauffage aux granules situé derrière le centre communautaire de Saint-Valérien

Le système, qui fonctionne par aspiration, permet de chauffer le bâtiment en utilisant les anciens calorifères qui ont préalablement été nettoyés à l’eau.

La vaisselle jetable a été entièrement éliminée de la cuisine communautaire pour laisser la place à de vraies assiettes et ustensiles ainsi qu’à un lave-vaisselle.

Tout sourire, Robert Savoie était fier de présenter le projet à des députés du Bloc Québécois présents dans la Municipalité mercredi afin de demander à Ottawa d’inclure l’industrie forestière dans le plan de relance vert, notamment par des initiatives comme celle du centre communautaire de Saint-Valérien.

Le maire indique avoir pu compter sur une équipe chevronnée qui croyait fermement en sa réalisation. « Ça prend un capitaine de bateau qui y croit et de bons supporters au projet. Moi je suis le capitaine de bateau. Si tu n’as pas de matelot ou de second, tu ne vas pas loin. »