Un bon bilan pour les ports du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie

Marina de Rimouski

La nouvelle Société portuaire du Bas-Saint-Laurent–Gaspésie dépose un bilan positif pour l’année 2021.

L’organisation, créée en mars 2020, annonce une augmentation de 25 % du volume de marchandises transbordées dans les quatre ports.

Une hausse s’expliquant par l’investissement de 6 M$ dans la mise à niveau des installations, mais également par la pandémie. Les produits pétroliers, les pièces d’éoliennes, le sel, le sable, le gravier ainsi que les pâtes et papiers ont contribué à l’augmentation.

Par ailleurs, la direction a déposé en novembre au ministre des Transports François Bonnardel son plan quinquennal d’immobilisations. Il comprend les travaux nécessaires à réaliser dans les 4 ports afin de générer de meilleures retombées économiques pour les deux régions.

Le député de Rimouski presse maintenant le gouvernement d’adopter ce plan d’action. Harold LeBel réclame que la CAQ investisse les sommes nécessaires pour améliorer et développer les infrastructures.

Selon le député, le gouvernement du Québec a annoncé en octobre dernier une enveloppe de 100 M$ pour sa stratégie appelée Avantage maritime, dans laquelle aucune somme n’était réservée au port de Rimouski.

Il mentionne que les ports sont des vecteurs économiques importants, particulièrement pour une région qui possède une vocation maritime reconnue comme c’est le cas à Rimouski.

« La Société portuaire a reçu un mandat en bonne et due forme pour relancer nos installations portuaires, beaucoup trop négligées par leur propriétaire précédent, le gouvernement fédéral. Le moins que le gouvernement québécois puisse faire, c’est de ne pas ralentir les choses et d’approuver le plan de la Société pour que cesse la stagnation de nos infrastructures, primordiales dans une région maritime comme la nôtre. »

Harold LeBel, député de Rimouski

Un siège social à Matane

La ville de Matane accueille le siège social de la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent–Gaspésie.

La société a été créée par Québec après la cession des ports de la région par le gouvernement fédéral.

La direction justifie le choix de Matane par sa distance jugée convenable avec les trois autres ports, facilitant ainsi les déplacements du personnel dans l’ensemble du territoire.

Les autres ports gérés par la Société sont ceux de Rimouski, Gros Cacouna et Gaspé.

Par ailleurs, d’ici la fin du mois, un bureau satellite ouvrira à Rimouski dans le nouvel édifice à bureaux de la rue Alcide-C. Horth.

Les installations accueilleront l’équipe de l’entretien et des immobilisations des infrastructures.

Avec la collaboration de Maude Parent, journaliste Noovo Invo