Un été record pour l'industrie touristique au Bas-Saint-Laurent

Le havre du Bic au coucher du soleil

Le Bas-Saint-Laurent enregistre un taux d’occupation record durant la saison estivale, selon Tourisme Bas-Saint-Laurent.

Après une année difficile en raison de la pandémie et des codes de couleurs qui ont limité les déplacements entre les régions, le bilan estival de 2021 a battu le record de 2019.

D’après les chiffres de Tourisme Bas-Saint-Laurent, 76 % des membres de l’industrie touristique ont connu une meilleure saison que par les années antérieures. « Le mois de juin a été très hâtif, les hôtels étaient déjà bien occupés et on est allé jusqu’en septembre très tard, explique le directeur général Pierre Levesque. L’année dernière on se souvient il y avait des couleurs et les gens ne pouvaient pas se déplacer entre les régions, ce qui a été catastrophique pour nous. »

Ce début de saison hâtif en juin a permis d’atteindre un taux d’occupation de 51 % dans les établissements hôteliers. Ce nombre bondit à 84 % en juillet, 88 % en août et 70 % en septembre. Il s’agit d’augmentations majeures de 12,5 % en juillet, de 6,4 % en août et de 14 % en septembre comparativement à 2019. Les campings ont également affiché complet tout l’été.

 « On a eu un été record, mais il y a quand même eu une difficulté au niveau du recrutement de la main d’œuvre, donc on a dû prendre les bouchées doubles du côté des entreprises de l’industrie touristique. »

Pierre Levesque, directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent

Les Québécois au rendez-vous

Pierre Levesque précise que la région accueille chaque année entre 70 % et 85 % de visiteurs québécois. Malgré la fermeture des frontières et l’absence des touristes européens, Tourisme Bas-Saint-Laurent n’a pas observé de baisse d’achalandage puisque plus de Québécois se sont davantage déplacés.

« On a été une réponse pour bien des gens qui souhaitaient se déplacer. Les gens ont découvert le Bas-Saint-Laurent, nos attraits et notre accueil chaleureux. Ça nous a permis de nous faire connaître et c’est bon pour nous pour les prochaines années. »

Il s’attend également à une bonne saison hivernale, notamment avec l’engouement pour la motoneige.

« La neige est à nos portes et l’hiver se développe notamment avec les centres de ski, la motoneige et les autres sports d’hiver. On nous dit qu’il y a des ventes records de motoneige, donc il devrait y avoir plus de visiteurs. »

Pierre Levesque, directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent