Un jardin de plantes indigènes pour diminuer l'érosion

JF Fortin FTQ-Reford Bonne

Un projet pilote de restauration des berges débutera dans les prochains jours à Sainte-Flavie.

Le Fonds de solidarité FTQ remet 30 000 $ et Telus 10 000$ pour financer le projet mené par les spécialistes des Jardins de Métis et la municipalité.

Il permettra l'aménagement d'un parc public avec la plantation de végétaux indigène choisis pour leur capacité de retenir les berges.

Le jardin sera aménagé près de l'observatoire sur un site très endommagé par les grandes marées de décembre 2010.

``Les mesures écologiques sont importantes parce qu'on a tendance immédiatement à amener des tonnes de pierres pour solutionner tout ça mais qui fonctionne à certains endroits mais pas toujours. En plus, ce jardin permettra aux gens de comprendre quoi planter, quand et où. `` 

Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis

Pour le maire de Sainte-Flavie Jean-François Fortin, il s'agit d'une nouvelle initiative qui pourrait devenir un atout supplémentaire dans la longue et difficile lutte à l'érosion des berges.

``Une végétation traditionnelle permet souvent de faire mourir la vague d'une manière plus progressive qui engendre moins d'érosion côtière alors c'est une approche qu'on priorise pour les terrains récupérés. ``