La forêt et les mines au secours de l'environnement


Benjamin Gingras, candidat de Québec solidaire dans Abitibi-Est (François-Olivier Dénommé)

Le candidat solidaire dans Abitibi-Est, Benjamin Gingras, estime que l'Abitibi-Témiscamingue peut faire plus avec ses ressources naturelles.

Selon lui, il est possible de développer une énergie verte et durable tout en luttant contre les changements climatiques.

Pour y parvenir, il faut que la région développe une filière du lithium, dont on aura besoin pour l'électrification des transports et que le bois-d'oeuvre produit ici soit davantage utilisé, notamment pour la construction de logements.

Benjamin Gingras veut défaire un mythe comme quoi son parti est contre l'exploitation des ressources naturelles :

«Bien au contraire, on veut montrer que les industries forestières et minières ont un avenir radieux avec Québec solidaire.  L'industrie peut jouer un rôle incontournable dans le développement d'une économie verte.»

Le plan de Québec solidaire vise la carboneutralité en 2030.