219 employés du CISSS-AT ne sont pas vaccinés

COVID VACCINE

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) évalue présentement les impacts que pourrait engendrer la vaccination obligatoire du personnel de la santé.

L'organisation chiffre à 219 le nombre de travailleurs qui n'ont pas encore reçu de dose de vaccin ce qui représente 6% du personnel.

La PDG, Caroline Roy, précise que selon l'endroit où sont ces personnes ainsi que leurs postes, leurs départs pourraient avoir un impact sur l'offre de services et forcer des réorganisations.

Caroline Roy estime qu'une décision comme d'imposer la vaccination obligatoire devait être prise.

«C'est une question de gestion de risque. Actuellement, le risque le plus important qu'on doit affronter et ce qui a plein de sens avec l'obligation de vaccination, c'est le risque de transmission entre employés, entre médecins et entre bénévoles travailleurs. Notre réseau est déjà très précaire et on doit prendre toutes les mesures pour être en mesure de contrôler ce que l'on peut faire au niveau de la transmission dans l'organisation.»

Les travailleurs de la santé doivent recevoir leur première dose avant le 17 septembre s'ils souhaitent être complètement vaccinés pour le 15 octobre compte tenu du délai de quatre semaines entre les deux doses.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus