Aline Bégin manifestera contre le projet de Gazoduq

Aline Bégin et la cheffe Elizabeth May, en juin 2018 à Amos, en compagnie des membres du Comité citoyen de protection de l'esker.

La candidate pour le Parti vert dans Abitibi-Témiscamingue unira sa voix à celle des citoyens dans ce combat contre Gazoduq. Aline Bégin n'est pas très enchantée à l'idée que l'entreprise construise une conduite souterraine de transport de gaz naturel qui passerait dans notre région. 

Elle s'engage à cesser toute subvention aux énergies fossiles, si elle est élue en octobre prochain.

La candidate revient par ailleurs sur l'engagement de Gazoduq à verser 14 M$ en compensation à l'Abitibi-Témiscamingue, si son projet voit le jour. Aline Bégin croit que l'organisation tente d'acheter les opposants.

« Oui, c'est alléchant pour les citoyens, mais ce n'est pas cohérent avec ce qu'il se passe présentement sur la planète. L'air n'a pas de frontière, elle circule. Le monde me mentionne que les autres pays polluent. Cependant, nous sommes les pollueurs les plus importants. Nous dégageons le plus de gaz à effet de serre au Canada. Alors, il ne faut pas en rajouter! »

-Aline Bégin, candidate pour le Parti vert dans Abitibi-Témiscamingue

Elle sera du rassemblement prévu demain (samedi) en forêt pour dénoncer le passage du pipeline.

D'autre part, Ruba Ghazal, la responsable solidaire en matière de transition écologique, sera aussi de cette manifestation.