Arsenic : Legault croit que les effets sont minimes sur la santé

François Legault a présenté sa courte liste de priorités à l'intention des chefs fédéraux présentement en campagne. Le premier ministre met de l'avant quatre dossiers dans lesquels il répète que le Québec doit pouvoir faire ses propres choix, dont l'immigration et la laïcité.

À l'Assamblée nationale aujourd’hui (mercredi), le premier ministre du Québec s'est prononcé sur le dossier de l'arsenic qui fait actuellement les manchettes à Rouyn-Noranda.

Selon François Legault, les émissions d'arsenic n'ont que de minimes risques pour la santé des résidents dans le quartier Notre-Dame, même s'il s'agit d'une substance cancérigène. Il ajoute que des actions seront posées si la situation venait qu'à changer.

Il s'agit de la première intervention du premier ministre suite au dépôt de l'étude de biosurveillance, il y a deux semaines.

Dans celle-ci, la Santé publique recommande que les parties prenantes agissent immédiatement afin de réduire le taux d'émissions d'arsenic dans l'air ambiant de Rouyn-Noranda. Les résultats démontrent que les enfants du quartier Notre-Dame de Rouyn-Noranda sont 3,7 fois plus exposés à l'arsenic que ceux d'une population témoin.