Arsenic: Legault n'exclut pas de fermer la Fonderie Horne

François Legault n’a pas exclu la possibilité de fermer la Fonderie Horne, l’usine au centre des problèmes de qualité de l’air à Rouyn-Noranda. (Noovo Info)

François Legault n’a pas exclu la possibilité de fermer la Fonderie Horne si rien ne change, l’usine au centre des problèmes de qualité de l’air à Rouyn-Noranda, mardi en marge de la présentation de la candidate Pascale Déry dans la circonscription de Repentigny.

Le premier ministre a laissé entendre que la fonderie doit proposer un plan pour réduire ses émissions d’arsenic pour protéger la santé des citoyens.

À lire également:

Legault a déclaré et répété en anglais que même s'il s'agit de très bons emplois, bien rémunérés, son gouvernement ne les maintiendra pas s'il est démontré que la santé de la population est à risque en raison des émissions d'arsenic de la fonderie.

Celle-ci émet des particules d'arsenic qui atteignent jusqu'à 33 fois la norme provinciale. De nombreux problèmes de santé ont été constatés par différentes études sur la population locale.

François Legault a par ailleurs indiqué que son gouvernement est prêt à soutenir financièrement Glencore, propriétaire de la fonderie, pour qu'elle procède aux modifications requises afin de réduire ses émissions, et ce, malgré les profits records enregistrés par la multinationale anglo-suisse.

Il a cependant précisé qu'une telle aide gouvernementale devrait être inférieure aux retombées engendrées par les salaires versés aux employés et autres retombées générées par l'activité de la Fonderie Horne.

La Fonderie Horne réagit

La Fonderie Horne indique dans une déclaration envoyée par courriel aux médias prendre acte des propos du premier ministre Legault. Son souhait n'est évidemment pas de fermer l'usine, expliquant qu'elle est déterminée à améliorer la situation.

Glencore indique toujours collaborer avec les autorités gouvernementales et rappelle qu'elle s'est engagée dans un processus de transformation majeure et de modernisation de ses installations pour réduire ses émissions.

Québec solidaire a aussi commenté. Son porte-parole, Gabriel Nadeau-Dubois, parle d'un manque de leadership de la part du premier ministre. Il n'a rien fait pendant quatre ans, malgré les pressions de la députée solidaire Émilise Lessard-Therrien, et ce n'est que lorsque la pression monte qu'il lance des scénarios catastrophiques, s'insurge Gabriel Nadeau-Dubois.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue a confirmé la venue du directeur de la santé publique du Québec, Luc Boileau, mercredi à Rouyn-Noranda, pour faire le point sur le dossier de la qualité de l'air.

Radio-Canada rapportait à la fin juin que le Dr Horacio Arruda aurait retiré en 2019 une partie d'un document concernant les données sur le cancer dans la ville de Rouyn-Noranda. Ce dernier occupait alors le poste de directeur de la santé publique. Ledit document démontrerait que les cas de cancer du poumon sont plus fréquents à Rouyn-Noranda qu’ailleurs en province.

Le 22 juin dernier, le Dr Arruda défendait le retrait de ces informations et affirmait qu'il n'avait jamais eu «l'intention de cacher quoi que ce soit à la population de Rouyn-Noranda.»

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus