Au tour des libéraux d'avoir de la visite

Le candidat libéral et ministre sortant des Services aux autochtones, Marc Miller, est passé par l'Abitibi-Témiscamingue.

Les candidats libéraux de la région ont des renforts. Le candidat libéral et ministre sortant des Services aux autochtones, Marc Miller, est passé par l'Abitibi-Témiscamingue.

Il s'est notamment arrêté à Pikogan, en compagnie des candidats Lise Kistabish et William Legault Lacasse.

Marc Miller en a d'ailleurs profité pour vanter ses collègues et croit qu'ils peuvent un impact positif pour le parti libéral.

«Ce sont deux excellents candidats. Ils ont beaucoup d'énergie. Ce sont deux personnes qui vont vraiment porter la voie de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec au parlement et au sein d'un parti qui peut gouverner. D'avoir cette voix, du terrain c'est ce que Justin Trudeau veut et ça reflète la volonté du parti.»

Le ministre sortant estime que Lise Kistabish pourrait aider la réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones.

«C'est clair qu'il y a du travail à faire avec les peuples autochtones. Ça prend des voix à l'intérieur du parti pour nous dire ce que les gens pensent et ce qu'ils croient. D'avoir cette nuance m'a aidé dans mon rôle. C'est clair que les gens veulent se reconnaitre dans les personnes qu'ils élisent à Ottawa.»

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus