Baisse de taxe foncière et taxe unique pour le déneigement à Malartic

Martin Ferron

Les Malarticois seront heureux d'apprendre que le taux de taxes sera en baisse pour atteindre 0,80 $ du 100 $ d'évaluation foncière pour 2019. De plus, toutes les autres taxes foncières demeurent les mêmes.

 

Le principal changement est au niveau de la taxe de déneigement. À compter du 1er janvier, il n'y en aura qu'une seule par propriétaire, mais elle sera plus élevée qu'avant, à 580 $ en moyenne par année. C'est donc la fin de la taxe au pied linéaire et de la surtaxe de déneigement.

Les gens sondés voulaient le statuo quo sur la façon de déneiger (toute la neige est amenée au centre de la rue puis ramassée), il a donc fallu faire avec cela, explique le maire Martin Ferron.

« Ç'a un coût de récupérer toute la neige, et on devait s'ajuster si les gens voulaient continuer à avoir ce service-là, parce qu'on avait un déficit, un manque à gagner au niveau de cette taxe de service-là de plus de 250 000 $. On a ajusté la taxe équivalente au coût réel, ce qui va représenter des augmentations au niveau de presque chaque résidence. »

- Martin Ferron

Le contrat de déneigement a été octroyé au privé le mois dernier. Il estime toutefois que la baisse de la taxe foncière de base amortira cette hausse.

Mission eau potable

La Ville présente un budget équilibré de 10,5 M$, en augmentation de 900 000 $ par rapport à 2018. C'est dû à l'arrivée d'une subvention provenant de la taxe sur l'essence. Ce sera presque tout investi pour la réfection de la station de distribution d'eau potable.

« La remise à niveau des pompes, des équipements,  des automates programmables à l'intérieur, une remise à niveau complète. On doit s'assurer de donner un service de qualité au niveau de l'eau potable et nos équipements étaient vraiment désuets. On n'aura pas de grande dépense outre ça. On vient de terminer le Centre Michel-Brière donc, comme on dit, on va payer un peu la carte de crédit. »

- Martin Ferron

2,4 M$ seront mis sur le remboursement de la dette. Des efforts seront aussi mis au niveau de la réfection du pavage, de douches payantes au camping régional et de la caserne incendie.

Une borne de recharge rapide pour véhicules électriques sera aussi installée, au coût de 70 000 $. Malartic a déjà un véhicule hybride et étudie la possibilité d'avoir une flotte complète de véhicules hybrides ou électriques.