Ça brasse à Senneterre concernant l'urgence

Christian Dubé

Bien des Senneterriens n'acceptent carrément pas la possibilité de subir une réduction de services à l'urgence.

Le CISSS régional doit expliquer son plan en fin d'avant-midi, mais tout porte à croire qu'il y aura, au minimum, une réduction des heures de services.

C'est en raison de la pénurie de personnel.

Ça forcerait un patient à se rendre à Val-d'Or (70km) ou à Amos (80km).

Un regroupement aura lieu à 6h00 ce matin, à l'entrée de Senneterre en direction de Val-d'Or, pour manifester contre la possible fermeture.

Sur Facebook, la grogne prend de l'ampleur.

Une page de contestation a été créée et compte plus de 1 600 membres.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus