Cannabis Abitibi devrait voir le jour à l'automne

Cannabis

Cannabis Abitibi prévoit débuter la construction de son usine de production de cannabis médical à l'automne, à Sainte-Germaine-Boulé.

 

L'entreprise a divisé son projet en deux phases depuis son annonce au printemps 2018. Les propriétaires prévoient d'abord construire une première usine de production de 12 000 pieds carrés, un projet de 5 M$.

Tous les tests de sols effectués jusqu'à présent sont concluants et ça avance, selon le président, Maxime Bégin.

« Pour la structure, on a trouvé déjà les gens qui vont nous financer. On est en train de marier tout ça. Ça va super bien et l'entrepreneur général travaille fort sur notre dossier pour compléter les plans et devis et toute la paperasse autour. »

- Maxime Bégin , président de Cannabis Abitibi

Cannabis Abitibi a fait sa demande de permis à Santé Canada en mai 2018 afin de devenir un producteur licencié, mais les dispositions ont changé. Il faut maintenant avoir un bâtiment opérationnel avant de pouvoir obtenir un permis, afin de démontrer qu'il est conforme.

Maxime Bégin estime avoir déjà développé de belles relations d'affaires pour son projet et est confiant que tout se passera bien.

« C'est un gros projet, c'est quand même des gros montants. On se fait vraiment prendre au sérieux dans l'industrie, on a déjà quand même établi des relations d'affaires, des contacts. On sait bien s'entourer et tout se déroule bien pour qu'on puisse concrétiser notre projet. »

- Maxime Bégin

Il est notamment en communication constante avec Keven Boisvert,  un ami personnel et copropriétaire d'Écurie SiciStan, une usine en construction à Lebel-sur-Quévillon.

Si tout se passe bien avec la première phase, une phase deux verra le jour pour expansionner la production et faire de la transformation. La MRC d'Abitibi-Ouest supporte le projet.

Cannabis Abitibi n'a pas encore commencé le recrutement de main-d'oeuvre, mais aura besoin d'effectifs pour démarrer l'usine une fois construite.