Ces jeunes correspondent avec des usagers du CHSLD

École Notre-Dame-du-Rosaire et Saint-Dominique

Un prof de Saint-Dominique-du-Rosaire profite de la Covid-19 pour bonifier son enseignement.

Jonathan Touchette, de la classe de quatrième année, a débuté un projet de jumelage avec le CSHLD d'Amos en mai.

Ses élèves font de la correspondance avec une quinzaine de résidents via courriel.

Bientôt, ça va se transformer en lettre papier, en Facetime ou en zoom.

Ça permet notamment de briser l'isolement des usagers du CHSLD.

«C'est un projet qui est aussi riche pour eux que pour nous.  Mes élèves s'en vont en cinquième année l'an prochain, où ils vont commencer à voir, en univers social, les réalités culturelles, politiques et économiques du Québec des années '80.  Qui de mieux que les personnes âgées qui étaient là, les acteurs de ces années-là, pour leur relater tout ça?.»

- Jonathan Touchette

Une fois le confinement terminé, il devait y avoir des rencontres en personne entre les élèves et les usagers, dans un cadre social, mais aussi pédagogique.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus