Colin Lee Short a (finalement) un avocat

Palais de justice de Val-d'Or

Accusé de divers crimes sur la route en Abitibi-Témiscamingue, le Néo-Écossais Colin Lee Short s'est finalement trouvé un avocat.

L'homme de 25 ans sera représenté, le temps de son parcours judiciaire, par une firme montréalaise.

Short serait à l'origine d'une poursuite policière de quelques kilomètres sur la route 117, le 2 juin.

Il est formellement accusé d'avoir omis de s'arrêter à la demande d'un agent de la paix.  Qui plus est, il est accusé de ne pas être demeuré en Nouvelle-Écosse ou en Alberta, alors que la loi l'y obligeait.

Il reviendra en cour plus tard cette semaine.

Il a signifié au juge qu'il pourrait régler son dossier rapidement.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus