Colin Lee Short doit se trouver un avocat

Palais de justice de Val-d'Or

Le Néo-Écossais Colin Lee Short est revenu en Cour toujours sans avocat aujourd'hui (jeudi).

L'homme à l'origine de la poursuite policière qui s'est déroulée mardi dans la réserve faunique La Vérendrye affirme être entré en contact avec plusieurs avocats, mais aucun n'aurait voulu le représenter.

Selon lui, la langue poserait problème puisque les procédures se font en anglais dans son cas.

Le tribunal lui a fourni une liste d'avocats de la région.

Le dossier a été remis à demain (vendredi). 

Il demeure détenu pour l'instant.
 

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus