Coup de théâtre au procès de Justin John Bresaw

Justin John Bresaw, reconnu coupable de triples meurtres à Amos en 2015

Rebondissement majeur aujourd'hui (mardi) au deuxième procès de Justin John Bresaw, à Amos.

 

Après que la Couronne eut conclu sa preuve, la Défense, menée par Me Julie Bolduc, a annoncé qu'elle n'offrirait pas de défense, du moins pour l'instant.

Elle demande d'abord au juge Étienne Parent de statuer si Justin John Bresaw est coupable de trois meurtres, dont deux prémédités, ou non.

S'il est déclaré non-coupable, le procès sera terminé. Si le juge statue que c'est Bresaw qui a tué les victimes, à ce moment-là, Me Bolduc offrira une défense de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux.

Ce revirement survient au sixième jour du deuxième procès de Bresaw, à Amos.

Le juge Parent va étudier la demande de la Défense avant de rendre une décision et de statuer sur la suite des choses.

Le procès doit se poursuivre demain (mercredi).

Rappelons que l'homme de 42 ans est accusé d'avoir tué René Deschâtelets, Diane Duhaime et Jean-Guy Labelle dans une résidence où il louait une chambre en 2012. Reconnu coupable en 2015, Bresaw repasse par le processus judiciaire après avoir gagné son point devant la cour d'appel.