CPE : la CSN veut des meilleures conditions... maintenant

Balles multicolores au sol avec des enfants en trame de fond

Le syndicat CSN a en main un mandat de grève pour les neuf centres de la petite enfance qu'il représente en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec.

Les travailleuses ont voté pour ce moyen de pression, à l'unanimité.

Le syndicat se dit très déçu des propositions de Québec, spécialement au niveau monétaire.  Les augmentations proposées vont de 6% à 12% sur quatre ans.

Il y a aussi de plus en plus d'enfants aux besoins particuliers en CPE, mais pas de temps ou de moyens.

Un arrêt de travail est donc envisageable à l'automne, qui rappelle qu'il y a une hémorragie dans le réseau.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus