Daniel Laframboise remis en liberté

Palais de justice RN

Daniel Laframboise retrouve sa liberté le temps des procédures judiciaires, lui qui fait face à près d'une vingtaine de chefs d'accusation. L'homme de 50 ans, accusé notamment d'agressions sexuelles, de séquestration et de voies de fait graves, doit toutefois se plier à plusieurs ordres du tribunal.

L'individu ne pourra pas contacter de quelconques façons les présumées victimes ou encore utiliser un ordinateur ou internet, pour nommer que ceux-ci. Si Daniel Laframboise ne respecte pas les directives du tribunal une fois libre, non seulement de nouvelles accusations pourraient être déposées contre lui, mais lui et son frère devraient perdre 10 000$ chacun.

Cependant, le juge lui permet de se trouver un boulot et d'utiliser un courriel dans le but de communiquer avec son avocate, mais la présence de son frère est requise.

Le dossier de Daniel Laframboise reviendra devant le tribunal le 9 octobre à Rouyn-Noranda.