Des fraises à 10$ ou du jambon à 176$

Un casseau de fraises à 10$

Vous êtes vous déjà imaginé le coût d'un panier d'épicerie ailleurs qu'en Abitibi-Témiscamingue?

C'est une réalité qui frappe durement dans le nord de la province, où la marchandise arrive par la route, mais aussi par avion ou même par bateau.

Une femme de la région a récemment partagé sur les réseaux sociaux une photo d'un jambon à 176$ à Kuujjuaq, dans le Grand Nord.  Une publication qui frôle les 1 000 partages et qui a généré des tonnes de commentaires.

Anne Bérubé a aussi montré une photo d'une boite de burgers de poulet à 42$ ou un demi melon d'eau à 29$.

Plus près de chez nous, mais encore dans le Nord, à Radisson, à 870km de Val-d'Or, les prix sont plus bas, mais tout de même estomaquant.

Un casseau de fraises à 10$, un 2L de jus de fruits à 6$ ou un paquet de pâtes spaghetti à 8$, c'est la réalité.

Anne Bérubé et des amis de Radisson ont adopté une stratégie :

«On a fait un groupe et on commande en ligne au IGA d'Amos.  Kepa Transports livre sur une palette et on sépare les frais.  Ça permet d'avoir des bons prix.  Je mange super bien pareil.  Sinon, pendant un an, le seul fruit que j'ai mangé, c'était des bananes.»

- Anne Bérubé

Anne Bérubé, qui est née à Clova et qui a résidé à Lévis, soutient que son histoire est dure à croire pour plusieurs.  Mais elle apprécie beaucoup la vie à Radisson :

«Il y a des avantages à vivre au Nord.  C'est payant, de bons salaires.  Moi, je suis une fille de bois et de nature.  Je fais le village au complet en 20 minutes, je n'ai donc pas vraiment besoin beaucoup de la voiture ou de l'essence.  Je vais travailler à pied.  Ce sont des sacrifices des fois, mais ce n'est pas fait pour tout le monde, y'en a qui n'aime pas ça.»

- Anne Bérubé

Du spaghetti à 8$

GracieusetéJus de fruit à 6$

Gracieuseté

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus