Des ours aperçus à Val-d'Or dans les derniers jours

Un ours à Val-d'Or

La présence d'ours a été notée à plusieurs endroits à Val-d'Or dans les derniers jours.

Les partages ont été nombreux sur les réseaux sociaux pour signifier la présence de l'ursidé sur la rue Villeneuve, dans le village minier puis sur le chemin des Scouts, notamment.

À la protection de la faune, on nous dit que 2020 n'est pas une année exceptionnelle en termes de signalements et que des cages ont été installées pour capturer un jeune ours d'un an et demi dans un quartier de Val-d'Or dans les derniers jours.

La biologiste à la direction de la gestion de la faune de l'Abitibi-Témiscamingue, Caroline Trudeau :

«Il y a des quartiers résidentiels qui ont été construits vraiment près de la forêt, ce n'est donc pas anormal de voir un ours circuler entre les maisons.  Là où ça devient importun, c'est s'il a accès à vos poubelles, qu'il s'habitue et qu'il revient de façon récurrente.»

- Caroline Trudeau

L'ours noir attaque très rarement l'humain, il en a généralement peur.  Caroline Trudeau :

«Des gens des fois sont frileux, ils voient un ours traverser le terrain et appellent. Dans ce cas-là, il n'y a rien à faire.  Cet ours-là va passer et ce n'est rien.  Mais si l'ours est rendu sur votre balcon depuis trois jours et qu'il reste là même quand vous faites du bruit, ça, ce n'est pas normal.  Pour une raison X, il a perdu la crainte de l'humain.»

- Caroline Trudeau

L'ours se nourrit avec de la végétation, des petits fruits, des insectes, mais aussi vos restants de table :

«Un ours qui a accès facilement à de la nourriture riche, c'est génial pour lui.  Ça permet de prendre le poids qu'il a besoin et sans effort.»

- Caroline Trudeau

Si vous en rencontrez un, il faut reculer lentement sans le regarder dans les yeux.  On peut aussi élever le ton, sans crier, et éviter les mouvements brusques.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus