Des urgences pourraient être fermées en Abitibi-Témiscamingue?

urgence

Certaines urgences de la région pourraient voir leurs heures d'ouverture être réduites dans les prochaines semaines.

C'est une possibilité avancée par le ministre de la Santé, Christian Dubé lors d'une mêlée de presse cet après-midi.

Il mentionne que présentement peu de personnes tiennent le réseau à bout de bras et sont épuisées.

Parmi les urgences citées en exemple, on note celle de Senneterre.

«On s'est dit qu'il est préférable que notre personnel puisse donner des services de qualités dans une période plus restreinte. On va expliquer en temps et lieu à la population, comme exemple, que Senneterre va être pris en charge par Val-d'Or.»

-Christian Dubé, ministre de la Santé

Christian Dubé affirme être à la recherche de solutions permanentes pour contrer le manque de personnel.

Le CISSS-AT a refusé notre demande d'entrevue et nous a indiqué que plus d'informations seront communiquées très prochainement.

En août, la PDG, Caroline Roy, avait mentionné que les urgences étaient bien en scelles en Abitibi-Témiscamingue.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus