Desserte aérienne régionale: un enjeu majeur pour le Bloc Québécois

Air Canada's new colours

La desserte aérienne régionale est un enjeu majeur pour Yves-François Blanchet.

Le chef du Bloc Québécois croit que le Québec doit prendre la maitrise du dossier.

Pour se faire, il voit trois actions qui doivent être faites.

Il nous explique la première étape.

«Il faut que le fédéral fasse en sorte qu'Air Canada ne puisse pas revenir et casser les prix sur le dos des entreprises qui essaient de développer de façons durables la desserte. Il y a donc une intervention réglementaire à faire par Ottawa.»

-Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois

Yves-François Blanchet croit également que le transporteur doit donner au Québec 200 des 800 millions reçus par le fédéral.

Il demande des réponses au ministre des Transports au fédéral Marc Garneau 

«Il faut que le ministre arrête de nous servir du manger mou sans saveur lorsqu'il répond aux questions. On se fera très insistant. Au minimum, on est assez confiant qu'il n'y aura pas de décision catastrophique à court terme, mais je pense que la vigilance est de rigueur et que le soutien aux initiatives québécoises de desserte aérienne des régions doit être assuré.»

-Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois

Air Canada reprend d'ailleurs ses services du côté de Rouyn-Noranda à raison de 4 vols par semaine.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus