Dix ans depuis Écrevisse dans le secteur de Val-d'Or

Trafiquant de drogue de l'Abitibi

Il y a dix ans, la région connaissait la plus grosse rafle policière de son histoire.

Le 6 octobre 2010 au matin, plusieurs centaines de policiers participaient à une descente monstre à Val-d'Or, maintenant connue sous le nom du projet Écrevisse.

Écrevisse a demantelé un vaste réseau de trafic de stupéfiants.

«Oui, je pense qu'on a donné un très dur coup.  On a les têtes dirigeantes qu'on voulait».

- Jasmin Piquette, commandant de la Sûreté du Québec en Abitibi-Témiscamingue au moment de la descente

Au total, il y a eu plus de 115 condamnations, dont une dizaine pour plus de dix ans de prison.

Les trois têtes dirigeantes, Serge Pomerleau, Denis Lefebvre et Yves Denis sont en prison pour longtemps, peut-être même pour toujours.

Les deux derniers ont été reconnus coupables de meurtres entourant le monde de la drogue en région.

«On a procédé à l'arrestation de la tête dirigeante des trois cellules que composait le réseau de trafic de stupéfiants en Abitibi.  Des chefs d'accusation, il y en a 36, qui passent du gangstérisme à diverses accusations en matière de stupéfiants et de possession d'armes.»

- Marie-Josée Ouellet, porte-parole de la SQ lors de l'arrestation de la tête dirigeante, Serge Pomerleau

«Petit à petit, les gens ont osé dénoncer et se sont levés.  Sans la collaboration des citoyens, on ne peut pas arriver à enrayer ce type de criminalité là.»

- Me Antoine Piché, procureur de la Couronne dans Écrevisse

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus