Elle n'avait pas tout à fait terminé ses travaux communautaires

Palais de justice de Val-d'Or

Une femme de la région évite la prison de peu, malgré une série d'infractions.

La femme de 28 ans a d'abord écopé d'une peine de détention en 2018, pour voies de fait armées.

Elle écopait en même temps de 100 heures de travaux communautaires à faire dans un laps de temps de huit mois.

Sauf qu'elle n'a fait aucune heure sur les 100 imposées par le tribunal.

Un juge lui donne maintenant une peine de 120 jours de prison avec sursis, ce qui veut dire que si elle se conduit bien, elle n'aura pas à aller derrière les barreaux.

Le juge opte pour cette peine pour des motifs humanitaires, puisque la femme a cinq enfants, dont un en bas âge.