Émilise Lessard-Therrien pas impressionnée par le discours de Legault

Émilise Lessard-Therrien à l'Assemblée nationale

Émilise Lessard-Therrien ne se dit pas impressionnée par le discours prononcé par François Legault à l'Assemblée nationnale.

La députée solidaire de Rouyn-Noranda-Témiscamingue estime que les engagements ciblés par le premier ministre sont du réchauffé.

Elle doute que le gouvernement parvienne à créer les 37 000 places manquantes en garderies alors que plusieurs CPE de la région on du fermer leur porte par faute de manque de main-d'oeuvre.

L'engagement qui a particulièrement fait réagir la députée est celui de décentraliser le système de santé.

«Il va falloir que le gouvernement définisse ce qu'il veut dire par décentralisation. J'aimerais mieux qu'on parle de gouvernance locale, mais avant d'en arriver là, il va falloir éteindre les feux. Notre système de santé, la maison brûle en ce moment en Abitibi-Témiscamingue. Il va falloir s'attaquer au problème de pénurie qui est notre premier enjeu. On a des problèmes majeurs à régler.»

-Émilise Lessard-Therrien, députée solidaire de Rouyn-Noranda-Témiscamingue

La députée solidaire déplore que le premier ministre n'ait pris aucun engagement concernant la pénurie de logements qui frappent plusieurs régions au Québec, dont l'Abitibi-Témiscamingue.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus