François Gendron va garder de bons souvenirs de Jean Rochon

François Gendron

François Gendron va garder de bons souvenirs de son ancien collègue Jean Rochon décédé dans les derniers jours à l'âge de 83 ans.

Les deux ont siégé de nombreuses années ensemble à l'Assemblée nationale.

Député péquiste dans la circonscription de Charlesbourg, Jean Rochon a servi sous les gouvernements de Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et de Bernard Landry de 1994 à 2003. Il a entre autres occupé le poste de ministre de la Santé.

C'est sous son mandat comme ministre de la Santé que le gouvernement du Québec adopte, en 1998, une loi qui règlemente l'usage du tabac dans les endroits publics à la grandeur de la province. Ce qui n'était pas une chose évidente à l'époque.

«Il a dû se battre contre le lobby du tabac qui était extrêmement fort et les lobbyistes avaient de l'argent et ces gens-là disaient qu'ils ne pouvaient pas laisser passer ça. Ils ont essayé de se battre, mais c'est Jean Rochon qui a réussi à faire passer sa loi même s'il a reçu des menaces.»

-François Gendron, ancien député péquiste d'Abitibi-Ouest

François Gendron décrit son collègue comme un intellectuel doué et de quelqu'un qui avait une capacité de travail à couper le souffle.

Il se démarquait beaucoup devant les journalistes.

«Il était probablement un des seuls qui n'avait pas la mauvaise habitude de ne jamais répondre aux questions. On lui disait qu'il n'avait pas besoin d'être aussi clair et précis, mais il nous répétait que si on lui pose des questions, je vais répondre, peu importe les impacts politiques.»

-François Gendron

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus