Halep et Haddad Maia s'affronteront en finale de l'Omnium Banque Nationale à Toronto


Championne à Montréal en 2016 et 2018, la Roumaine de 30 ans a mis fin au débat à sa première balle de match, quand Pegula a envoyé un revers dans le filet. (Chris Young | La Presse canadienne)

Totalement frustrée, Simona Halep s'est pliée en deux et a commencé à frapper sa raquette sur la surface dure du stade Sobeys après qu'elle eut raté un retour de service vers la fin du troisième set de son match de demi-finale.

Halep s'est toutefois servie à bon escient de cette passion pour vaincre l'Américaine Jessica Pegula 2-6, 6-3, 6-4 lors de la première de deux demi-finales au programme de l'Omnium de tennis Banque Nationale, samedi à Toronto.

Halep a affirmé que le fait de démolir sa raquette montre qu'elle est à nouveau elle-même.

«La flamme est de retour», a déclaré la Roumaine de 30 ans, avec le sourire. «Si je fais ça, c'est un bon signe. Ça donne l'impression que je me bats».

«Ça m'aide parfois. Je ne sais pas si c'est toujours bon ou non, mais ça m'aide.»

À lire également: Le Polonais Hubert Hurkacz atteint la finale de l'Omnium Banque Nationale

Halep a entamé sa saison avec une victoire au Melbourne Summer Set 1, un tournoi préparatoire aux Internationaux d'Australie, en janvier.

Il s'agissait de son 23e titre en carrière, mais de son premier depuis 2020. Au début d'avril, elle a annoncé qu'elle allait commencer à travailler avec l'instructeur Patrick Mouratoglou.

Halep affirme que l'influence de Mouratoglou a ravivé sa passion pour le tennis.

«La personne à côté de nous. Patrick. Il l'a apportée», a déclaré Halep en faisant un geste vers Mouratoglou.

Elle a ajouté que le fait de s'entraîner à son académie de tennis sur la côte d'Azur l'avait inspirée.

«L'ambiance qui se dégage de l'Académie m'a donné l'énergie. De voir tous ces jeunes batailler tous les jours pour toucher le rêve auquel ils aspirent, ça m'a donné l'impression que je pouvais encore y arriver. J'ai encore ça en moi.»

Halep menait 5-3 et 40-15 en troisième manche au service de Pegula, mais cette dernière a sauvé deux balles de match et a éventuellement gagné le jeu.

De retour au service, Halep a eu une troisième opportunité de mettre fin au duel, ce qui s'est concrétisé lorsque Pegula a envoyé un coup droit dans le filet.

Finale du tournoi

En finale, dimanche, Halep, 15e tête de série de la compétition, affrontera la Brésilienne Beatriz Haddad Maia, qui a éliminé la Tchèque Karolina Pliskova 6-4, 7-6 (7).

Haddad Maia a maintenant vaincu, coup sur coup, la Lavalloise Leylah Fernandez (13e au classement de la WTA), la numéro un mondiale Iga Swiatek, la Suissesse Belinda Bencic (12e) et maintenant Pliskova (14e).

Il y a un an, Haddad Maia occupait le 183e rang du classement mondial. Elle est arrivée à Toronto, en début de semaine, au 24e échelon et se hissera, lundi, parmi le top-20.

«Je pense que les résultats sont arrivés à cause du travail acharné», a déclaré Haddad Maia.

«La seule chose que j'ai changée au cours des 12 derniers mois a été de me concentrer davantage sur le processus que les résultats.

«Bien sûr, nous fixons des objectifs et mon objectif suivant était de me retrouver dans le top-20. Pour cette raison, je suis très heureuse parce que nous ne savons jamais, au tennis, quand ça va arriver.»

À lire également: Omnium BN: Andreescu est battue en trois sets en ronde par 16, par Zheng

Haddad Maia a été dominante pendant la majorité de la manche initiale et s'est forgé une avance de 5-1 avant de voir Pliskova gagner trois jeux de suite, dont le huitième, au service de la Brésilienne après avoir sauvé trois balles de manche.

Haddad Maia a finalement bouclé le premier set grâce à un service chronométré à 184 km/h que Pliskova, déséquilibrée, a retourné dans le filet.

La Tchèque a connu un solide début de deuxième manche, au point de se bâtir une avance de 4-1. La Brésilienne a toutefois fait tourner le vent pour ramener le duel à 5-5.

Au bris d'égalité, Haddad Maia a bénéficié d'une deuxième balle de match alors que le score était de 8-7 et le duel a pris fin sur une double faute de Pliskova, sa sixième du match.

En double, la Canadienne Gabriela Dabrowski et la Mexicaine Giulina Olmos vont jouer en demi-finale samedi soir, contre Ellen Perez et Nicole Melichar-Martinez.

Dans l'autre demi-finale du double féminin, Pegula et sa compatriote Coco Gauff ont défait Madison Keys, également des États-Unis, et l'Indienne Sania Mirza, 7-5, 7-5.

Plus de détails sur RDS.ca 

Abonnez-vous à ÉNERGIE 99.1-92.5

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus