Justin John Bresaw : au moins 18 ans de prison

Justin John Bresaw lors d'une comparution au palais de justice d'Amos en 2020

Justin John Bresaw est en prison pour un bout de temps.

Le juge Étienne Parent, de la Cour supérieure, ordonne qu'il passe 18 années au pénitencier avant de pouvoir demander une libération conditionnelle.

Bresaw, coupable de trois meurtres au deuxième degré dans une maison d'Amos où il louait une chambre en 2012, avait été condamné à trois peines de prison à vie en juin, après avoir choisi de ne pas offrir de défense de non-responsabilité criminelle pour troubles mentaux.

18 ans, c'est ce qu'avait demandé la procureure de la Couronne, Me Geneviève Lamontagne.

L'ancien avocat à la retraite, Marc Lemay, avait ensuite indiqué à Info Énergie que dans le cas de Bresaw, une libération conditionnelle ne sera pas un automatisme :

«Ça ne veut pas dire qu'il va l'obtenir.  Ça dépend de sa conduite en détention.  On rencontre les parents des victimes.  C'est aussi s'il reconnaît ses crimes, parce qu'à date, il n'a rien reconnu.  Il sera évalué psychologiquement sur une base régulière pour savoir si monsieur est apte à revenir en société.  On est très dans la théorie, parce que moi je peux vous assurer que, compte tenu de la gravité des crimes, ce ne sera pas facile.»

- Marc Lemay

Bresaw brillait par son absence lors du prononcé de la décision par le juge.  Bresaw est incarcéré depuis son extradition des États-Unis en 2013 et ce temps compte dans sa peine.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus