L'Abitibi-Témiscamingue moins impactée par la pandémie

mines

L'Abitibi-Témiscamingue a bien récupéré les conséquences causées par la pandémie.

C'est du moins ce que démontrent les chiffres de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) qui est de passage en région dans le cadre de sa tournée du Québec 2020-2021.

Au total, ce sont 10 900 emplois qui ont été perdus entre juin 2020 et mars 2021.

De ce nombre, 8 500 ont été récupérés à la fin du mois de décembre 2020.

«C'est la capacité de résistance des secteurs primaires, miniers et forestiers à permis d'absorber les conséquences. On peut dire que les fondamentaux de l'économie régionale n'ont pas été affectés.»

-Robert Laplante, directeur général de l'IRÉC

Évidemment les secteurs comme le tourisme et la restauration ont été les plus grandement touchés par la pandémie.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus