L'APTS se sent ignoré

L'APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) demande une rencontre avec François Legault.

Selon elle, les annonces effectuées jeudi ne touchent qu'une seule catégorie d'emploi et que cela ne réduira en rien les surcharges dans les laboratoires et les salles d'imagerie médicale.

Pour les membres de l'APTS, les sommes annoncées sont une preuve que le gouvernement aurait pu faire une meilleure offre lors des négociations au mois de juin.

La représentante nationale de l’APTS en Abitibi-Témiscamingue, Claudie Beaudoin, croit que le gouvernement doit arrêter de gérer au cas par cas.

«La pénurie dans le réseau, elle est vécue à travers tous les types d'emplois. Présentement, le gouvernement a des ouillières et il en a seulement que pour le personnel de la catégorie 1, mais la pénurie on la vit aussi. S'il y en a pour les autres, il doit y en avoir pour nous.»

L'Alliance suspend son processus de consultation auprès de ces membres pour le renouvellement de la convention collective tant qu'il n'y aura pas eu de rencontre avec le premier ministre Legault.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus