«L'arrêt de Nyrstar n'est pas juste une mauvaise nouvelle» - Le maire de Lebel-sur-Quévillon

Alain Poirier

L'arrêt des opérations de la mine de Nyrstar à Lebel-sur-Quévillon n'aura pas que des effets négatifs.

L'entreprise va stopper ses activités à la fin de l'année, pour une durée indéterminée.

Le maire de Lebel-sur-Quévillon, Alain Poirier, estime que les travailleurs ne seront pas sans options :

«On est en plein développement économique, on va essayer de les relocaliser.  La papetière est en recherche massive de travailleurs.  Il y a aussi la forestière Résolu qui doit fermer un quart de nuit parce qu'il manque de travailleurs.  Ça peut être des opportunités».

- Alain Poirier

Le maire ajoute que le Nord-du-Québec a aussi d'autres mines qui peuvent embaucher, faisant référence à Éléonore et Stornoway.

65% des 250 employés habitent à Lebel-sur-Quévillon.