L'école de La Motte a besoin (de beaucoup) d'amour

Annie Quenneville

La Commission scolaire Harricana demande au ministère de l'Éducation une importante aide financière.

C'est qu'il faut retaper l'école Tétreault, à La Motte.

L'école, construite en locaux modulaires, peut encore servir, mais le temps presse et des travaux majeurs sont de mise.

Le dernier rapport sur l'état du bâtiment parle d'une somme d'au moins un million de dollars pour rendre l'édifice convenable, notamment à la structure et aux fenêtres.

«C'est sur que c'est important pour nous de maintenir nos écoles en périphérie d'Amos et de les maintenir, en raison des besoins.  C'est un service de proximité.  Si on commence à enlever des écoles pour envoyer les élèves à Amos, il va quand même y avoir des sous à injecter, parce que nos écoles en milieu urbain sont toutes pleines».

- Annie Quenneville, présidente de la Commission scolaire Harricana

Le coût d'une reconstruction n'est pour l'instant pas chiffré.  Les derniers travaux à l'école Tétreault datent de 2007 et avaient coûté 700 000$.

Abonnez-vous à ÉNERGIE 99.1-92.5

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus