L'UPA dresse ses demandes aux partis fédéraux

Agriculture

L'Union des producteurs agricoles (UPA) dresse sa liste d'épicerie pour les partis fédéraux.

Parmi les demandes, on y retrouve la création d'un programme Agri-vert qui permettrais de rémunérés les agriculteurs qui respecteront les exigences environnementales.

C'est que présentement, les pratiques agricoles qui sont favorables pour l'environnement entraînent d'importantes dépenses pour les producteurs.

En Abitibi-Témiscamingue, l'UPA surveillera les dossiers touchant la gestion de l'offre.

«Il ne doit plus y avoir de coupures en ce qui touche la gestion de l'offre. Les partis doivent absolument s'engager à ne plus aller négocier dans ce dossier-là. On sait très bien que les producteurs de lait sont un point important ici.»

- Pascal Rheault,  président de la branche régionale de l'Union des producteurs agricoles (UPA)

Pascal Rheault aimerait aussi que le processus pour accueillir des travailleurs étrangers soit facilité.

«Les procédures sont longues et complexes. À travers les quarantaines et autres demandes. Je pense qu'il y a quelque chose à faire parce qu'avec la pénurie de main-d'oeuvre, on n’a pas le choix de se tourner vers les travailleurs étrangers.»

- Pascal Rheault

Parmi les avancements faits depuis les dernières élections, l'UPA mentionne l'adoption de la loi C-208 qui permet que le transfert intergénérationnel de certaines entreprises familiales reçoive le même traitement fiscal que la vente d’une entreprise à un tiers.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus