L'UPA en mode solutions en 2021

Agriculture

L'UPA espère qu'elle pourra réfléchir un peu plus à l'après Covid-19 au cours de la prochaine année.

C'est que le virus a mis beaucoup de pression sur les producteurs agricoles.

Plusieurs projets seront surveillés de près par l'UPA dans la région dont celui d'un abattoir.

L'organisation est en mode solutions.

«On a un chantier qu'on veut travailler avec la financière agricole, le MAPAQ et la table de préfets. On veut vraiment décortiquer tous les programmes qui seraient adaptables pour notre région et apporter certaines modifications au besoin, mais on veut travailler ensemble. C'est une table qu'on n'a pratiquement jamais eue. On se rencontre pour travailler sur des solutions à court et moyen termes.»

-Pascal Rheault, président régional de L'UPA

Pascal Rheault indique aussi que chaque MRC est à répertorier toutes les terres qui seraient disponibles pour soit des déménagements ou de nouvelles fermes.

Cela va par la suite servir pour des sensibilisations afin de trouver de nouveaux producteurs.

L'Abitibi-Témiscamingue a vu son nombre de fermes augmenter pour l'année 2020.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus