L'UQAT n'entrevoit pas de baisse d'achalandage

Le recteur de l'UQAT, Denis Martel

L'UQAT ne pense pas souffrir d'une baisse d'achanladage malgré sa décision d'offrir presque exclusivement des cours à distance à l'automne.

L'institution d'enseignement dit ne pas avoir eu le choix de le faire, plutôt que de réduire ses classes de 75% de ses effectifs pour respecter une distance de 2m entre tous.

Le recteur Denis Martel a été questionné sur une possible chute des inscriptions :

«Oui, c'est possible qu'il y ait une baisse, mais pour l'instant, ce n'est pas ce qui se dessine.  Par rapport à l'année dernière, date pour date, on n'enregistre pas de baisse.»

- Denis Martel

Denis Martel admet que la décision a été prise tôt par respect pour tout le monde :

«Il fallait aviser tout le personnel, particulièrement les professeurs, enseignants et chargés de cours, de se préparer à offrir une session presque totalement en fonction d'une non-présence en classe.»

- Denis Martel

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus