La CCVD satisfaite du prolongement de la PCU sous certains critères

ccvd

La Chambre de commerce de Val-d'Or (CCVD) se dit satisfaite que le prolongement de huit semaines de la Prestation canadienne d'urgence (PCU) se fasse sous certains critères.

Les gens qui recevront la PCU devront démontrer un motif raisonnable pour ne pas retourner au travail.

Le président de la CCVD, Jérémi Fournier estime que le gouvernement a trouvé un juste milieu.

«La vertu du programme ne peut pas être contestée, mais à un certain point, comme le programme était très intéressant ça pouvait être un frein au retour au travail de certaines personnes surtout que dès cette semaine notre secteur tertiaire va reprendre son envol. Quand on parle de tourisme, de restauration et de l'hôtellerie c'est souvent des emplois de classe salariale très équivalente à ce que la PCU peut offrir.»

-Jérémi Fournier, président de la Chambre de commerce de Val-d'Or

Dans les dernières semaines, plusieurs commerçants mentionnaient avoir de la difficulté à avoir du personnel puisque les employés préféraient recevoir la PCU.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus