La CSN veut que les primes restent

CSN

Le syndicat CSN exige que les primes d'attraction et de rétention soient prolongées à long terme.

Les primes restent le temps des négociations, mais le Conseil du trésor ne s'engage pas à long terme.

Les dirigeants de la CSN en région estiment qu'il s'agit d'un manque de respect envers le personnel qui travaille d'arrache-pied, spécialement en temps de pandémie.

La CSN représente 7 000 membres en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus