Lac Barrière : les Algonquins mécontents

Orignal

Les Algonquins du Lac Barrière comptent prendre eux-mêmes les mesures pour protéger les orignaux sur leur territoire dans la réserve faunique La Vérendrye.

Après une rencontre avec le ministre de la Faune, Pierre Dufour, ils estiment que les choses ne vont pas assez vite et que la population d'orignaux est en décroissance alarmante et dramatique.

Les Algonquins jugent que la SEPAQ est fautive, en continuant de donner des permis de chasse sportive.

La dernière vraie étude sur le nombre d'orignaux dans ce secteur remonterait à 1994.