Laverlochère-Angliers veut porter le dossier d'un centre aquatique

piscine

La municipalité de Laverlochère-Angliers aimerait porter le dossier de la piscine au Témiscamingue. Elle en a fait mention par résolution, elle qui a été soumise aux autres municipalités sur le territoire.

Ville-Marie n'a aucun problème avec la volonté de Laverlochère-Angliers.

« Nous n'avons pas levé la main dans ce dossier, mais nous avons toujours été pour une piscine au centre du Témiscamingue depuis le début et on va continuer de participer. Vous savez, on a eu la piscine pendant 50 ans, nous l'avons assumé. Que Laverlochère-Angliers lève la main pour porter le dossier, on est très content et ça fait notre affaire. »

-Michel Roy, maire de Ville-Marie

Cependant, ce n'est pas parce que Laverlochère-Angliers veut piloter le dossier qu'elle accueillera automatiquement la piscine. Actuellement, Lorainville et Ville-Marie sont toujours les endroits prisés pour recevoir l'équipement.

C'est l'option choisie par les municipalités qui va dicter à quel endroit le centre aquatique sera installé.

Michel Roy n'en fait pas tout un plat si elle venait qu'à quitter Ville-Marie.

« On pense vraiment territoriale. On veut qu'elle soit au centre pour desservir le plus possible la population. Oui, c'était bien qu'elle soit à Ville-Marie, mais nous n'avons plus les moyens de penser uniquement en fonction d'une municipalité lorsqu'il y a des grosses infrastructures comme ça. Il faut vraiment penser à assumer les coûts en groupe. En tant que municipalité, on est plus capable de faire vivre un aréna et une piscine seul, à 2600 de populations dans le cas de Ville-Marie. »

-Michel Roy

Ça fait maintenant plusieurs mois que le Témiscamingue se retrouve sans piscine puisque l'ancienne était désuète.